A coyote and a mouse ? [feat Liu Kadtren]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Archives Du Forum :: Les Cendres de Vos RPs
Aller à la page : Précédent  1, 2
MessageSujet: Re: A coyote and a mouse ? [feat Liu Kadtren] Lun 4 Aoû - 19:00




A coyote and a mouse ?


Feat Liu Kadtren






Tu regardas le message qui venait de t'être envoyé. Ce n'était sans doute rien pour lui, c'était sans doute un simple message banal pour que tu es son numéro mais pour toi... Pour toi ce simple message signifiait tellement plus que de simple mots. Pour toi ce petit sms était la preuve que tu avançais. Il était la preuve que tu t'étais fait un ami, un camarade, une personne avec qui tu pourrais parler si quelque chose te tracassait. Pour toi cela signifiait un avancement dans ta nouvelle vie, dans ton nouveau toi. Un encouragement à continuer comme ça. Une récompense pour te féliciter.

Tu ne caches pas avoir un peu pris peur lorsqu'il t'a dit de rester là. Tu ne caches pas que tu crus un instant qu'il n'allait jamais revenir. Qu'il allait de laisser lui aussi. Qu'il allait t'abandonner alors que tu venais tout juste d'avoir un espoir. Tu ne caches pas non plus que tu fus plus que soulagée et heureuse de le revoir venir. De le voir arriver avec un sac de provision. Tu ne pus cacher ton sourire se dessinant sur ton visage enfantin. Tu ne pus réprimer ta joie de ne pas avoir été laissée seule encore une fois.

Dans tes ténèbres tu venais de laisser y entrer une lumière. Elle n'est peut-être pas bien lumineuse. Elle n'est peut-être pas des plus brillantes et sans doute n'est-elle pas des plus purs mais cette lumière te plait. Cette lumière tu veux bien lui faire confiance. Cette lumière, cet inconnu qui n'en est plus un. Cet espoir, cette joie. Tu reprends confiance en toi grâce à lui. Un peu comme un frère, un ami, un confident. Un peu comme une sorte de conscience. Tu te décontractes, te relâche. Tu es plus à l'aise qu'au départ et tu pioches dans ce sac à côté de lui. Tu prends le premier truc que tu trouves. Tu ne veux pas lui faire croire que tu es quelqu'un de difficile. Tu ne veux pas le décevoir lui qui t'a convaincu que faire le premier pas n'est pas si terrible que ça.

Et tu l'écoutes. Tu l'écoutes parler. Tu l'écoutes dire ce à quoi il pense. Et ton bonheur s'agrandit quand il dit que tu es une personne qu'il apprécie. Toi tu n'as jamais glandé avec qui que ce soit. Toi tu n'as jamais eu d'amis. Tu n'as jamais pus faire ça avant. Pour toi c'est du nouveau. Pour toi c'est une première et tu aimes bien ça. Ce n'est sans doute pas bien mais là, maintenant, tu t'en fous. Ton premier jour aurait sans doute dû être totalement différent. Il aurait sans doute dû se passer comme une journée banale. Une journée où rien ne se passe. Un jour sans intérêt et où rien n'aurait changé. Où rien n'aurait avancé.

Un jour où tu aurais dû rester seule. Où tu aurais dû ne rien dire, tout supporter. Un jour comme les autres. Un jour où tu aurais été qu'une ombre, qu'un vide. Où tu serais restée transparente aux yeux des autres. Pourtant ce jour n'est pas arrivé. Ce jour a été différent. Tu t'es faite remarquer. Tu t'es faite entendre. Tu n'as pas renoncé. Tu n'as pas fait demi-tour. Tu as arrêté de fuir. Tu peux ressentir ton ancien toi. Tu peux le voir s'éloigner un peu du toi de maintenant. Tu ne seras sans doute pas parfaite. Tu ne seras sans doute pas dans les meilleures. Tes notes ne seront pas très bonne si tu sèches dès le premier jour mais tu t'en moques. Tu n'en as rien à faire car maintenant tu sais que tu as une personne avec qui parler. Tu sais que tu as une personne pour partager des moments quand tu ne sais pas quoi faire. Parce que maintenant tu as un ami.

Et maintenant ? Tu ne vas pas rester là à attendre. Tu dois trouver quelque chose. Faire de ton mieux pour ne pas l'ennuyer. Il a été d'accord pour te tenir compagnie. Il a été d'accord pour t'aider alors tu ne dois pas être un poids. Tu n'as pas le droit de l'ennuyer plus que ce n'est déjà le cas. Tu dois trouver quoi faire, quoi dire. Tu dois réfléchir minutieusement à tes paroles, à tes gestes. Tu restes silencieuse un moment en mangeant dans le calme. Tu t'arrêtes sans avoir finit ton pain et le regarde avec peut-être un peu plus d'assurance dans ton regard. Avec peut-être un peu plus de courage. Et tu prends la parole. Tu essaies d'être convaincante. De parler haut et fort. Tu essaies de bien te faire comprendre. Tu essaies de faire en sorte de te montrer forte. Mais tu échoues lamentablement. Ta voix tremble et tes yeux regardent finalement sur le côté. Tu fuis encore... Tu n'es pas assez forte en fin de compte. Tu n'es pas encore capable de tenir tête aux gens... Tu veux pourtant dire quelque chose ! Et tu n'arrives en fin de compte qu'à dire deux petits et misérable mots.

-heu.... m-merci.


©Ren


Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A coyote and a mouse ? [feat Liu Kadtren] Lun 4 Aoû - 23:00


Elle était là à m'écouter, calmement, souriant de temps en temps, discrètement. Il était déjà l'heure de déjeuner. Des élèves ne tarderaient à venir les déranger, surtout la petite Ikeda. Je réfléchis alors à une façon de la protéger sans trop en faire, sa confiance pourrait m'être utile un jour qui sait ? Qui sait...

- Heu... m-merci. me dit-elle.

Trop mignonne !!!

Je fis doucement, mais je le fis. Je lui tapotai la tête gentiment, pour lui faire comprendre que ce n'était rien. Puis, la sonnerie du midi retenti. Je lui expliqua en avalant une bouteille de Cola à moi tout seul, que si je faisais quelque chose d'un peu brusque, elle n'aurait pas à s’inquiéter car je ne lui ferais rien de bien méchant.

Nous terminâmes notre déjeuner, je la laissa essuyer ses lèvres, puis lui dit de tenir le sac, que pour aujourd'hui, pendant un petit moment, elle allait devenir un chaperon rouge, et moi un loup, souriant gentiment. Je lui passa mon sweat bordeaux sur sa tête, pour la cacher un minimum, puis avant de passer à l'action, je la rassura calmement. Les jeunes de Reverse School pouvaient maintenant  me voir avec une inconnue, qu'ils ne reverront sûrement jamais. Le plus dure étaient les adultes, mais je sus les convaincre; heureusement.


La tempête était enfin parti, Eva et moi étions de nouveau adosser au mur. Me frottant la tête, je m'excusai et lui reprit mon sweat.

Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A coyote and a mouse ? [feat Liu Kadtren] Mer 6 Aoû - 23:12




A coyote and a mouse ?


Feat Liu Kadtren






Tu ne sais pas ce que tu avais dit pour suscités cette réaction. Tu ne sais pas pourquoi il le fit non plus. A vrai dire, tu n'as même pas souvenir que quelqu'un l'ait fait un jour. Tu n'as jamais eu droit à ce genre d'attention. Tu n'as jamais eu le droit à une caresse, à une récompense. Rien. Tu n'as jamais rien eu de tout ça. C'est la première fois que quelqu'un te tapote la tête aussi gentiment. C'est la première fois que quelqu'un se montre gentil et pas brusque avec toi. Première fois que tu n'as pas peur de quelqu'un. Que tu n'as pas envie de te cacher, de fuir.

Tu voudrais le remercier d'être ce qu'il est. Tu voudrais lui dire que personne n'a jamais été comme ça avec. Qu'il est la première personne à montrer de l'intérêt à ton égard. Mais tu ne dis rien. Tu restes silencieuse et l'écoute parler. Tu restes sans rien faire et essaie de comprendre ses paroles. Tu essaies de savoir pourquoi il te dit de ne pas t'inquiéter s'il devient brusque. Tu ne caches pas que tu as un peu peur. Va-il te frapper en fin de compte ? Brusque veut bien dire faire mal non ? Brusque veut bien dire blesser non ? Après tout brusque, c'est toujours ce qu'on a été avec toi non ? Tu te contentes de hocher la tête. D'approuver et de le croire. De lui faire confiance. Parce que tu ne veux pas croire qu'il puisse te faire du mal. Parce que tu ne veux pas croire qu'il puisse te tromper. Tu veux garder cet espoir en tout. Alors tu ne t'inquiéteras pas.

Tu finis ton sandwich en silence comme tout le reste de la matinée. Tu poses la serviette que tu as utilisée dans le sac et entend la sonnerie retentir. En fin de compte tu auras passé toute la matinée avec lui. Ca ne t'as pas déplu. Tu recommenceras sans doute si ça ne le dérange pas. Tu n'as pas réalisé un truc. Midi signifiait que les élèves allaient sortir. Midi signifiait que les professeurs allaient arriver aussi. Tu commences à stresser. Que faire ? Et s'il te découvre ? Tu vas être viré alors que tu n'as même pas eu un seul cours ? Tu ne veux pas ça. Tu ne veux pas inquiéter ton oncle à cause de tes bêtises ! Tu regardes à droite et à gauche. Tu cherches un endroit où te cacher. Un endroit où fuir encore une fois.

C'est à ce moment que tu es surprise. C'est à ce moment-là que tu ne comprends pas pourquoi. C'est à ce moment-là que tu te souviens de ces paroles. Que tu comprends ce qu'il voulait te dire. Brusque ne veut pas dire méchant. Brusque ne veut pas dire avoir mal. Tu le comprends maintenant. Et tu es heureuse de son geste. Tu es heureuse qu'il t'aide encore une fois. Tu es embarrassée aussi. Tu n'as pas l'habitude qu'on soit si proche de toi. Tes joues se teinte d'un léger rose contre ton issu, sans que tu ne t'en rendes compte. Tu es mal à l'aise et ne sais comment réagir. Alors tu ne bouges pas, tu ne veux pas faire rater son plan. Parce qu'il l'a sans doute pour ne pas que tu te fasses repérer. Et tandis que les élèves s'en vont, tandis que les professeurs ne remarque rien, toi tu te mets à sourire timidement. Un sourire que tu n'as jamais fait. Un sourire de joie, un sourire d'embarras, un sourire de remerciement.

Et alors que le monde venait de partir. Alors que les gens n'étaient plus là, il reprit son sweet laissant voir ton sourire timide. Laissant voir tes joues rosies. Son geste t'avait touché. Son geste t'avait fait plaisir, t'avait rendu heureuse. Tu avais obtenu de l'aide. Tu n'avais pas dû t'en sortir seule. Oui, tu n'étais plus seule maintenant. Tu n'aurais plus besoin de tout supporter toi-même. Tu n'aurais plus besoin de prendre sur toi-même. Alors que lui s'excuser de son action. Alors que lui s'excuser de ce qu'il avait fait, tes joues se mirent à être mouillée. Toi tu te mise à pleurer en silence. Tu laissas s'échapper de précieuses larmes qui étaient restées enfuis en toi depuis tellement longtemps. Tu avais été touchée au plus profond de ton être par cet homme qui avait bien voulu faire quelque chose pour toi. Pour la première fois tu pleurais de joie. Pour la première fois tes larmes n'étaient pas de douleur.

Tu te senties obligée de le remercier encore une fois. Tu te senties obligée de lui montrer se sourire et ses larmes. Tu n'avais rien pour le remercier pour tout ce qu'il avait fait pour toi en une matinée. Et alors que tu ne pouvais que lui offrir ce sourire, tes larmes continuaient de couler. Alors que tu ne pouvais rien faire d'autre, tes joues se trempaient de plus en plus de ces larmes de bonheur qui avait un goût si chaud.

©Ren


Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A coyote and a mouse ? [feat Liu Kadtren] Mar 19 Aoû - 19:35


Ce n'était sûrement pas la première fois qu'une fille pleurait devant moi, que ce soit à cause de moi ou non. Elle, pleurait avec un si beau sourire, un sourire que je n'ai jamais pu admirer d'aussi près dans ma misérable vie. Pleurait-elle à cause de moi ? Peut-être bien, de toute façon, j'hésitais fortement à imaginer la cause. J'espérais juste que ce sourire soit honnête, et qu'elle ne soit pas triste. Après tout, ce doit être la seconde personne qui me force à montrer une de mes facette cachée, tout comme lui l'avait fait. Il m'avait fait sombrer dans la décadence, et elle, semble m'aider à m'en échapper. Cette fille, cette Eva Ikeda, qu'elle mystérieuse personne.

Doucement, je m’apprêtais à essuyer ses larmes, avant qu'elle ne puisse le remarquer, je changeai d'avis et posai ma main sur sa tête, la tapotant gentiment. Je n'osai pas l'embêter, car elle me semblait si fragile, et le fait qu'elle cache ses émotions, la rendait encore plus fragile. A tel point que j'avais peur de la toucher sous peine de la blesser, mais, elle n'était pas si fragile à l’extérieur, mais à l'intérieur, j'en avais bien peur que oui.


- Il serait peut-être temps de te rendre dans la salle des professeurs, non ? Je ne sais pas si tu veux y aller seule, mais si ce n'est pas le cas, tu sais comment me contacter.Lui dis-je en lui montrant mon téléphone. Je vais devoir aller en cours, il faut bien que je montre que je travaille un peu, héhé.

Je décidai de rester jusqu'à la fin de la pause déjeuner. La sonnerie retenti, j'allai jeter le sac de nourritures consommé dans la poubelle. Je prit mon temps pour y aller, hésitant à ne pas l'accompagner. Au finale, je la raccompagnai jusqu'à la salle des professeurs, puis me dirigeai dans ma classe, la saluant tout en m'éloignant d'elle. En espérant la revoir de tout cœur, je lui dit "A bientôt, Eva !".

Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A coyote and a mouse ? [feat Liu Kadtren] Mar 19 Aoû - 21:30




The End ?


Feat Liu Kadtren






Ce que tu es pitoyable Eva à pleurer pour un rien. A pleurer dès qu'il y a quelque chose qui te touche, te montre ta faiblesse, te montre à quel point tu es pitoyable, inutile et que tu es faible. Parce que tu es faible Eva. Parce que tu ne sais rien faire sans les autres, tu ne sais pas avancer par toi-même, tu as oublié depuis longtemps ce que ça faisait de prendre des décisions.

Depuis combien de temps es-tu devenue cette petite fille si fragile ? Depuis quand es-tu devenu seule ?

Souviens-toi Eva, souviens-toi de ces moments où tout aller bien pour toi, où tout se passait bien. Souviens-toi de ces moments avant qu'elle n'arrive dans sa vie. Avant qu'elle ne vienne tout détruire. Avant qu'elle ne détruise le seul point d'attache que tu avais, le seul endroit où tu étais chez toi, où tu étais à l'aise, à l'abri. Le seul endroit où tu pouvais te laisser aller, où tu pouvais être toi, une petite fille qui souffre de devoir être forte, qui souffre de ne pas pouvoir pleurer, de ne pas pouvoir s'amuser comme tout le monde.

Tu es trop docile Eva.
Tu te laisses faire trop facilement et tu le sais.
Un jour cela te perdra...

Tu ne sais pas pourquoi tu penses à tout ça alors que tu es en compagnie de Liu, alors que tu es avec quelqu'un que tu aimes et qui ne semble pas t'abandonner. Sans doute parce que le temps de midi se finit, sans doute parce que tu vas quand même devoir aller en cours et affronter toutes ces personnes que tu ne connais pas. Pour une raison que tu ignores, sa main sur ta tête, cette même main qui s'est tendue vers toi, elle t'apaise, te rassure et te dis que tout ira bien. Ce n'est peut-être que ta propre interprétation, tu es sans doute en train de tout imaginer Eva pourtant, pourtant tu veux croire que c'est vrai. Tu veux croire que c'est ce qu'il veut te dire.

Il t'a finalement accompagné, tu es finalement allé en salle des profs et tu te retrouves maintenant devant cette porte. Devant cette salle qui sera ta classe, qui sera emplie de gens dont tu ignores tout, qui ne te connaisse pas et avec un peu de chance de futur ami, de futur connaissance. Cela te fait peur mais tu prends ton courage à deux mains, tu essaies d'être une fois de plus forte Eva. Et l'après-midi passe sans que tu te fasses repérer, sans que l'on ne te remarque.

Eva tu restes toujours aussi invisible que jamais. Tu restes toujours sans être remarquée quant bien même tu te trouves à côté de ces personnes. Oh Eva si tu savais comme tu es si seule dans cette classe. Si tu savais que ta présence ne fait aucune différence. Tu pourrais être à l'agonie, dans une marre de ce liquide rougeâtre que personne ne te verrait. Après tout, personne ne te remarque jamais.

Les cours se terminent, la journée s'achève et toi tu vas devoir rentrer. Tu vas devoir retourner là-bas et le voir, lui... Il avait été ton sauveur autrefois, la personne en qui tu croyais, que tu aimais, il avait été cette personne à qui tu voulais ressembler mais tout cela c'était autrefois. Lui qui est si vite devenu comme eux, tu as peur de Lui maintenant. Tu ne veux pas rentrer chez toi de peur qu'il soit là également. Eva, tu fuis encore une fois, tu as peur encore une fois mais tu ne le montres pas. Tu veux rester forte devant les autres, tu ne veux pas les mêler à tout cela, ta vie ne doit pas affecter l'attitude des gens. En réalité, tu ne veux tout simplement pas qu'on est pitié de toi, tu ne veux pas qu'on soit plus gentille avec toi par pitié, parce que tu es faible.

C'est justement parce que tu es faible que tu as besoin d'aide, que tu as besoin d'être épaulé, d'être soutenue. C'est parce que tu es faible que tu hésites toujours, que tu ne sais jamais quoi faire.

Tu finis par sortir de cette pièce, tu finis par sortir de l'établissement et tu attends devant l'entrée de l'école. Tu finis par attendre au même endroit où tu as passé le trois-quart de ta matinée. Et tu prends confiance en toi après avoir regardé ton portable pendant dix minutes, tu te décide enfin à envoyer un mail à cette personne qui ne t'a pas laissé seule. A cet homme dont tu espères qu'il répondra à ton appel silencieux.

< A : Kadtren Liu
      Objet : s'il te plait ?

S'il te plait... je peux rester avec toi dès que tu as fini ? J'ai... J'ai pas envie de rentrer pour le moment.

Désolé de déranger,

Eva.>

Tu n'aurais pas cru que ce soit aussi difficile d'envoyer un simple mail, tu pensais qu'il te serait plus simple de parler, de demander en étant cachée derrière un écran mais tu te trompes Eva. Comme d'habitude, tu es embarrassée d'avoir fait un tel demande, tu ne veux pas qu'il refuse mais tu ne peux pas l'y obliger. Tu veux qu'il soit là pour t'épauler quand tu es mal mais tu ne veux pas le forcer. Au final Eva, tu ne sais toujours pas ce que tu veux, tu ne sais toujours pas ce que tu souhaites vraiment.

"Ce que t'es chiante Eva","T'es emmerdante gamine", "Tu ferais mieux de me lâcher les bask' tu m'saoules trop merdeuse". Tu as peur d'avoir ces réponses, ces mots que tu as déjà entendu avant et qui t'ont tant fait mal, qui t'ont tant blessée.

Alors, sans savoir pourquoi, sans même être sûre qu'il viendra tu te cales près du mur où vous étiez ce midi, tu te dis qu'en étant ici, il viendra, que si tu restes là, au même endroit que la première fois, alors il viendra de nouveau t'aider, il viendra de nouveau te tendre la main. Lui, ce chevalier pas si preux que ça, cet homme qui semble s'être pris d'affection pour une petite chose comme toi Eva.

©Ren


Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A coyote and a mouse ? [feat Liu Kadtren] Mar 19 Aoû - 22:48


De nouveau réprimandé par mon professeur, à être la source du rire de mes camarades. Je retourne à ma place et suis le court, malgré les messages et les mots qui m'atteigne, je ressens un énorme vide, qui ne me semble pas unique. Je l'ai déjà ressenti par le passé, mais je ne veux pas me rappeler quand, cela ruinerai mon humeur, et attirerai trop l'attention. De ces imbéciles, qui ont tous un problème dans leur tête, enfin... Je peux toujours me la fermer moi, je suis pas mieux qu'eux tout compte fait. Affalé sur mon pupitre, à noter minutieusement toute informations importantes, me voilà maintenant en train de me vider de mes forces.

Ah! On m'appelle au tableau ! Trop fatigué pour écrire la réponse au tableau ou parler, je m'écroule soudainement. Finalement, le professeur commence à s'inquiéter pour moi, à force de retomber au sole en même temps... Il remarque que je cache mes larmes, sans me le faire remarquer, car moi même j'ignorais que je pleurais, j'étais juste fatigué à mon avis. On m'emmène à l'infirmerie, et on me laisse dormir tranquillement. Je me réveil alors, pendant une courte pause, seul. Je vais alors laver mon visage dans les sanitaires de l'établissement. Mon téléphone vibre, je le sors alors, et... que vois-je ?


< A : Kadtren Liu
Objet : s'il te plait ?

S'il te plait... je peux rester avec toi dès que tu as fini ? J'ai... J'ai pas envie de rentrer pour le moment.

Désolé de déranger,

Eva.>


Les cours sont déjà terminés ?

En effet, cet pause, n'était autre que la fin des cours finalement. Mettant correctement mon sweat rouge, et d'un pas pressé, je sors de l'école, puis me met à courir. Je me retrouve au même endroit que ce matin, par instinct peut-être ? Me voilà devant elle, essoufflé, cela faisait longtemps. Je ne veux pas lui montrer mes véritables émotions, alors je lui raconte un mensonge des plus ridicules. Comme quoi je m'étais endormie à l'infirmerie, et qu'un écureuil m'avait piquer mon portable, que je lui est couru après car j'avais d'important contacts sur celui-ci.

- Alors Eva, ce premier jour, comment il s'est passé ?Lui demandais-je en reprenant mon souffle.


Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A coyote and a mouse ? [feat Liu Kadtren] Mer 20 Aoû - 16:32




The End ?


Feat Liu Kadtren






Tu l'attends à ce même endroit où vous vous êtes rencontrés ce matin même. Tu attends devant l'entrée regardant les élèves s'éloignaient de cette bâtisse, les regardant parler, s'amuser, se taquiner entre amis, entre couple, entre camarade. Tu voudrais détourner le regard de ce spectacle, tu voudrais pouvoir leur dire d'arrêter d'être aussi joyeux, aussi heureux mais tu ne peux pas. Tu n'en as pas le droit. Alors tu ne fais que continuer de les regarder partir ensemble dans des éclats de joie et de sourire mutuel. Plus tu les regardes et plus tu as mal.

Ton coeur se serre, se tord et finis par se fendre et se briser. Tu as envie d'éclater en sanglot, de pleurer autant que possible, t’apitoyer sur ta solitude, sur ta petitesse et sur ton incapacité. Tu as envie de dire tout ce que tu as sur le coeur, cracher tous tes problèmes, tes ennuis, tes soucis. Pourtant tu te retiens autant que tu le peux, tu ne veux pas montrer que tu es triste parce que toi aussi tu attends quelqu'un. Toi aussi tu vas quitter l'école avec quelqu'un. Tu ne seras pas toute seule sur le chemin du retour et c'est cela qui te donne la force de rester accroupi devant l'entrée, qui te donne la force de ne pas pleurer.

Tu l'attends et tu l'attendras jusqu'à ce qu'il arrive. Tu refuses de bouger de là, tu veux croire qu'il viendra et c'est pour ça que tu attends. Si tu renonces alors tu pleureras, si tu renonces c'est que tu ne lui fais pas confiance et tu ne veux pas ça. Tu sais qu'il viendra car il est la personne qui compte le plus pour toi maintenant, la seule personne en qui tu dois espérer. C'est lorsque tu penses à cela Eva que tu le vois arriver devant toi, essoufflé, mal coiffé et peut-être aussi un peu endormi. Le voir comme ça te donne l'impression qu'il a couru pour venir mais cette idée et bien vite remplacé par sa raison. Une excuse des plus ridicules, des plus improbables aussi mais toi, toi tu y crois dur comme fer.

Tu es crédule Eva.
Tu crois trop facilement les gens et c'est pour ça que tu te fais toujours avoir.
Tu n'apprends donc jamais de tes erreurs Eva ?

Tu as toujours voulu voir un écureuil, t'as toujours voulus en approcher un pourtant, eux ne semblent pas vouloir te voir. A vrai dire, les animaux en général ne semblent pas vraiment t'apprécier. Une sorte d'amour à sens unique. L'entendre te dire qu'il a dû courir après lui te fait sourire puis tu finis par rire pour la première fois depuis longtemps. Un rire léger et cristallin et doux comme tu n'as pas l'habitude de faire, comme tu n'as pas l'habitude de laisser entendre, un rire sincère. Tu ris en l'imaginant en train de courir après la petite bête qui lui a volé son bien. Tu ris pour te sentir plus calme, plus à l'aise. Tu te demandes si Liu n'est pas un peu magicien pour réussir à te calmer, à te changer les idées de la sorte. Tu finis par te rendre d'un truc, un détail sans doute sans importance lorsqu'il te posa la question la plus banale qui soit. La question qui est toujours posée aux enfants mais une question à laquelle tu n'as jamais eu droit.

Attrapant le bas de son sweet timidement tu hoches la tête avec un maigre sourire sur tes lèvres. Tu ne sais pas pourquoi mais tu as peur que si tu ne l'empêches pas de partir il s'en aille pour de bon. Tu as sans doute peur qu'il ne soit venu que pour te demander comment était ta journée ou pour te dire qu'il ne voulait pas que tu sois dans ces pattes. Tu lèves les yeux pour le regarder au travers ta frange, déterminée à avoir ta réponse, et te force à bien articuler et à parler lentement.

-C'était... comme d'habitude, mais c'est quand même une bonne journée parce que.... et bien parce que maintenant il y a quelqu'un avec moi !


Cette phrase tu finis par la dire avec un grand sourire innocent et stupide collée sur ton visage. Parce que tu es vraiment contente d'être avec quelqu'un, parce que tu es vraiment contente de pas être seule tu veux lui montrer ta joie comme une enfant montre qu'elle aime ses amis. Même si ce n'était pas ce que tu voulais dire en premier, ta timidité reprend le dessus et en baissant cette fois la tête tu tentes de continuer ta réponse.

-Hum... Si tu dormais ça veut dire que je te réveillais non ? Alors je suis vraiment désolé... Part apport à enfin au sms... Tu veux aller quelque part en particulier ?


Tu n'as sans doute jamais fait preuve d'autant de courage, tu n'as sans doute jamais autant parler depuis un bon bout de temps et tu attends la réponse. Tu attends impatiente, curieuse et effrayée par la même occasion.

©Ren


Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A coyote and a mouse ? [feat Liu Kadtren] Jeu 21 Aoû - 22:46


Quel merveilleux rire elle a, si pure et innocent. Franchement, comment fait-elle pour croire mon mensonge, pour être si innocente à son âge ? Est-ce une fée ? Qui ignore tout du monde réel qui l'entour ? Peut-être bien...
La voilà maintenant qui attrape timidement le bas de mon sweat, répondant à ma question. Et voilà que je rougis, honnêtement. Sûrement à cause du fait que ces paroles viennent d'elle. Elle est forte... Je devrais prendre un peu de recule, mais, c'est dure... Je ne veux pas qu'elle me blesse, ou bien que je la blesse. Alors je lui prend doucement la main, comme si elle était une poupée de porcelaine, et je lui fais lâcher mon sweat, pour le faire descendre un peu, pour ensuite mettre les mains dans les poches de mon pantalon.


- Bien sûre que non, tu ne me réveillais pas, c'est la sonnerie de l'école qui s'en est chargée. Hum, j'ai pas d'idée en particulier... Hum... c'est sûrement un peu tôt, mais ça te dirais de venir chez moi ? Comme ça on sera tranquille pour discuter, on aura à manger gratuitement... Enfin, voilà.... Alors ?

Ah ! MAIS QU'EST-CE QUE JE DIS MOI ?!

Je connais à peine cette fille et je l'invite déjà chez moi ! Mais qu'est-ce que j'ai aujourd'hui ? Pourquoi je la laisse pas rentrer chez elle ?! Gkzszfmki !!! Je comprend pas ! A vrai dire, j'ai même plus la force pour comprendre... Je veux m’assommer violemment contre un mur là, mais je vais à voir l'air con... Autant le faire chez moi. Bon... La souris maléfique elle va devoir se décider sur le champ ! J'ai besoin de m'affaler chez moi !

- Je suis désolé, mais tu va devoir prendre rapidement ta décision, soit je t'accompagne en voiture quelque part, soit on va directement chez moi. Je ne me sens pas très en forme là...Lui dis-je avec un simple sourire.

< A : La bande de gens
Objet : Help

Je vais peut-être ramener une amie à la maison, dîtes au vieux de pas me déranger, et venez me cherchez dans 3 minutes, si je ne vous envoi pas un autre message.

Liu.>
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A coyote and a mouse ? [feat Liu Kadtren] Jeu 21 Aoû - 23:25




The End ?


Feat Liu Kadtren






S'il te fait lâcher son sweet ce n'est pas pour t'abandonner, ce n'est pas pour te fuir, te laisser proie au doute Eva. S'il le fait c'est pour dire qu'il vaudrait mieux que tu ne t'approches pas plus de ces ténèbres pourtant tant attirant. S'il le fait avec autant de douceur et de délicatesse c'est pour te prouver qu'il ne veut pas briser l'enfant que tu es, casser cette poupée si fragile que tu sembles être, ce morceau de porcelaine qui au moindre choque peut mourir. Parce que c'est ce que tu es Eva. Tu n'es rien de plus qu'une pauvre petite chose fragile qui ne ferait pas long feu dans ce monde fait de noir et de danger. Parce que tu n'es pas encore prête à affronter les autres, parce que tu n'es pas assez forte pour prendre courage, pour prendre ton envole. C'est pour tout cela qu'il rejette ton geste.

Il te propose de venir chez lui. Ce prédateur te demande si tu veux te jeter dans la gueule du loup, entrer dans sa tanière et ceux sans se demander ce que tu pourrais t'imaginer. Bien entendu tu es une fille trop stupide Eva, tu es trop simple d'esprit, accorde une confiance trop aveuglante à ceux en qui tu crois. Tu finiras par le perdre lui aussi si tu ne changes pas, il finira par se perdre si tu ne grandis pas un peu. A force d'être trop douce, d'être trop innocente tu finiras par blesser cette personne qui t'es si chère Eva.

Prend garde à faire le bon choix.
Prend garde à ne pas te tromper de chemin si tu ne veux pas finir comme eux.
Un faux pas se fait si rapidement...

Tu n'as pas le temps de réfléchir, de peser le pour et le contre, d'essayer de comprendre pourquoi ça fait trop "tôt". Tu n'as le temps de rien de tout ça car ta réponse doit se dépêcher d'arriver. Il ne sent pas très en forme tu vois ? C'est à cause de toi tout cela, c'est toujours ta faute après tout. Qu'importe ce que tu tentes tu finis toujours par blesser les autres, par leur faire mal. Alors petite souris que vas-tu choisir cette fois-ci ? Accepteras-tu de l'importuner alors qu'il va mal ou refuseras-tu la main qu'il t'a tendue ? Le choix, en fin de compte, tu l'as déjà fait depuis que tu as entendu le début de sa phrase. Il t'offre la chance d'aller loin, loin de chez toi, ailleurs, à un endroit dont personne ne soupçonnera de t'y voir. Pourquoi hésiter plus longtemps ? Pourquoi ne pas, pour une fois, se laisser aller, tomber dans le piège et se laisser tenter ?

Tu as assez souffert tu ne crois pas ?
Tu peux souffler un peu non ?
Après tout... tu n'as plus d'endroit à proprement appeler maison.

Comme un automatisme, comme si tu y voyais là une chance de partir dans un nouveau monde tu t'exprimes pour la première fois sur un ton fort et net. Une voix qui ne tremble pas, qui n'hésite pas et qui n'a pas peur. Une voix qui semble forte mais dont on a l'impression qu'elle cache quelque chose. Une voix dont tu ne te croyais pas capable d'avoir.

©Ren


Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A coyote and a mouse ? [feat Liu Kadtren] Dim 7 Sep - 19:03


La belle accepte mon invitation et j'en suis fortement soulagé. Pas parce que je risque de m'écrouler dans pas longtemps, mais car si elle n'est pas rentrée chez elle, c'est qu'elle doit bien avoir une raison. Peut-être fuit-elle quelqu'un comme je le faisais...

- Super alors ! Mes domestiques vont pas tarder. Comme le trajet est un peu long, je vais en profiter pour dormir un peu.

Le temps de lui tapoter la tête et plaisanter, mes sauveurs arrivent. L'un plutôt grand et de long cheveux noirs attachés vient me soutenir pour me conduire dans la voiture, une jeune demoiselle conduit Eva de l'autre côté. Une voiture à huit place plutôt bien équipé. Nous sommes six, comme à mon habitude, je ne me gêne pas pour poser mes pieds sur le siège qui fait dos au conducteur, et est en face de moi. Je m'endors donc, et à la moitié du trajet, soit une demi-heure plus tard, j'entends... heu... ah oui, Josépha parler à Eva, pendant que l'autre doberman en train de surveiller si je me sens bien de manière tellement discrète, qu'il semble parfaitement faire part de la discussion des deux d'moiselles.

Urh ! Me regarde pas 'tin...

J'arrivais enfin à me rendormir, mais il fallut que le conducteur fasse des folie et fasse un freinage de malade...

Mec ! T'avais dit que la course s'était fini !

- Ah... On, on est déjà arrivé ?Dis-je à moitié réveillé.

On sort alors de cette petite boite mobile de confort, pour être dans la grande demeure, qu'est celle de mon père, et moi accessoirement. D'ailleurs, c'est pas lui là-bas ? Haha !... HEIN ?! Oh non ! Oh non, non, non, non !!! Pas lui ! Comment ça se fait ? Ce seraient pas eux par hasard ? Non... On va dire que non. Bon, alors qu'est-ce que je fais moi...
Paniqué comme pas possible, me voilà à porter Eva telle une princesse, et à pressé le pas comme un lâche pour rentrer dans le manoir.


- Eva, je te présente le gars qui m'a fait, voilà présentation fini.

A suivre... (mais pas ici, lel)
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A coyote and a mouse ? [feat Liu Kadtren]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
A coyote and a mouse ? [feat Liu Kadtren]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Coyote Town, Bang ! NOUVEAU
» PRÉDATEUR - COYOTE /// CONFIRMÉ
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Just the same //feat Matt'//
» Ne t'inquiète pas, je serai toujours la pour toi. - Feat Femme Sianouille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Reverse School :: Archives Du Forum :: Les Cendres de Vos RPs-
Sauter vers: