Parce que la vie nous mène vers certain endroit [terminé ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Archives Du Forum :: Les Cendres de Vos RPs
MessageSujet: Parce que la vie nous mène vers certain endroit [terminé ] Sam 17 Mai - 22:10



Rashid Yunus
”کودک با سکوت نفرین - soit l'enfant maudit par le silence .”



NOM : Yunus ( sens "colombe" )
PRÉNOM : Rashid ( sens : "guide vers la lumière du chemin")
SURNOM : La lumière de l'océan
ÂGE : 18 ans
TAILLE : 1 mètre 75
POIDS : 65 kg
GROUPE : Shy N'Close
DATE DE NAISSANCE : 7 novembre
LIEU DE NAISSANCE : En Iran
ORIENTATION SEXUELLE : Gay ? Non je dirais Gaie .
PRÉFÉRENCE RP/RPCB : ...De tout
AVATAR : Lumpy de happy tree friend




So Beautiful You Are

Rashid est une personne de taille moyenne, mesurant un mètre soixante quinze et pèse soixante cinq kilogramme. Il a le teinte légèrement halé dû aux origines de son père cannibale.Il a des cheveux bleu soyeux avec deux mèches jaunes juste devant ses oreilles. Ses oreilles sont mignonnes et proportionnelles. Il porte toujours des boucles d'oreilles jaune en forme de "F" a l'envers a trois branches. Rashid est doté d'une magnifique paire de yeux d'un bleu azur tellement envoûtant que vous avez qu'une envie c'est de vous y noyer dedans. Il a également une petit nez droit et pointu qui lui donne un air trop mignon. Notre cher Rashid a aussi une mignonne petite bouche aux lèvres généreuses et rosé.


Like An Angel

Rashid est quelqu'un de doux et souvent dans la lune . C'est un garçon qui n'aime pas vraiment parlé pour rien , quand il parle avec quelqu'un il dira le fond de sa pensé mais avec délicatesse .  Son caractère en soit est comparable à une rose morte , donnant une impression de mort mais au fond étant toujours jolie .  Il est toujours sage quand il ne sait pas quoi dire , préférant le silence au mot inutile . Il n'est pas très festif et aime regarder le bonheur des autres . Mais ce qu'il préfère c'est dormir . On peut souvent le retrouvé à demi endormi dans la salle de cour , ce qui lui à valu de nombreuses heures de colles qu'il fit sans un mot . Il n'aime pas désobéir au règlement , il a été longtemps lampe très longtemps mit de côté de la scolarité , et il veut de nouveau sa chance dans ce lieu . Il peut être bavard quand la personne lui plait vraiment . Il aime bien aussi le curry , c'est même un fétichiste du curry .



Once Upon A Time

 Welcome in my story ...étranger , n'ai pas peur , entre dans cette histoire plutôt étrange mais pleins de secret que seul toi va connaitre . Il ne te le dira jamais vocalement , mais toi , tu peux l'apprendre en entrant dans son journal , dans sa vie ....


✖ Chapitre 1: زندگی قبل از تولد شما -la vie avant ta naissance ✖


Il était une fois une belle jeune femme , âgée de 25 ans . Cette femme était d'une douceur admiré dans tout le village où elle était . On ce disait parfois que les femmes aussi jeune et aussi douce ne devrait pas exciter ici , mais que si une beauté aussi belle et aussi gentille était ici , elle devait vivre normalement , que tout le monde devait protéger cette pousse de rose mit entre des milliers de carottes. Oui et ces carottes avaient décider de laisser vivre cette rose , malgré les risques qu'elle allait enduré .  A cette âge  , cette jeune femme à la crinière bleue aimait prendre l'air , admiré le soleil de son pays et vivre en harmonie avec les vendeurs du coin . Elle s'amusait parfois à aller sur le marché et parlé au gens vendant des épices l’intrigant . Un jour elle tomba sur un homme du prénom de Amir , un homme fort musclé , avec un doux ton mate et des yeux ensorcelant . La mère elle , de sa peau plutôt pale , n'avait pas l'air d'ici et pourtant elle était née dans ces lieux . Le vendeur d'épice fut intriguer par cette beauté sans nom au cheveux bleue , et au sourire plus doux que le miel dans les gâteaux fait dans ses marcher que les marchants donnaient pour quelques regards doux et un baisé voir un peu plus . Il l'invita chez lui , dans des tours perdu au fond de ce lieu d'animation où la jeune femme était bien connu et elle le suivit sans le moindre signe d'hésitation . Oui , elle en était déjà folle amoureuse , les épices avait volé dans les beaux cheveux de cet homme et l'avait envoûté , personne ne pourrait résister  au charme d'un si bel homme . Il était trop tard pour faire marche arrière pour elle , et en entrant dans ces bâtiments désolé dans une si belle ville , elle comprit sa faute . S'aventurer dans des lieux ainsi veut dire rencontré des hommes louches , des dealers , ou d'autre personnes qu'elle n'aurait pas préférer croiser . Elle  était prise au piège de l'amour , s'aventurant dans des lieux dangereux , trop dangereux mais elle y alla quand même malgré tout . Le goût du danger traînait dans son sang . Tout alla pour le mieux au début , évitant les gens trop bizarre en restant coller à lui mais tout dérapa une fois dans le logement en soit  . L'homme l'invita à prendre place ce que la femme fit attentive à lui , un peu déçus du décors , mais une odeur sortait de la cuisine , une puanteur horrible qui lui donnait des hauts de cœur au plus grand point . Quand elle lui demanda ce qu'était cette odeur , il lui répondit que c'était une viande trouvé sur le marché qui n'était pas cher qui cuisait à doux feu . Elle ignora l'odeur au mieux qu'elle pu et plaça son attention sur l'homme . Trop amoureuse, elle laissa rapidement son corps tout entier à lui , faisant leurs ébats sur un lieu dont le niveau de saleté était élever . Une fois la femme souiller au maximum , l'homme partie vers la source de puanteur pendant que celle ci se re habilla rapidement , elle n'avait pas l'habitude d'être aussi légère avec les hommes mais l'amour fait faire des choses folles . L'odeur l’intriguait trop et elle ce dirigea vers la cuisine au pas de loup en fixant l'entre ouverture de la porte avec la peur au ventre de ce qu'elle allait voir , et elle avait raison . Une cuisse d'homme sortait de la casserole mit tout juste sur feu , quelques résidus de corps humains traînaient dans la cuisine et des têtes de femme trônaient sur le haut de la cuisine comme des trophée. Elle lâcha un crie en voyant la scène et l'homme se retourna en ouvrant grand les yeux . La peur avait prit le dessus de l'amour , elle venait de couché avec un cannibale et elle savait le sort qu'il lui réservait .Elle partie  au plus vite de ce logement remplit d'horreur et après avoir réussi à s’enfuir de justesse elle quitta sa ville natale pour éviter toute confrontation de nouveau avec cette homme et décida d'aller dans un homme lui avait conseiller car une de ces amies y habitait : le japon .


✖ Chapitre 2 : در تولد خود، مادر خود را برای شما دعا -pendant ta naissance , ta mère priait  pour toi ✖


Le jeune fut mit au monde sur sa terre natale , a pourquoi ? Vous pensiez que la femme était partie au japon hein ? Hé bien , la femme est partie juste après la naissance de son enfant , à vrais dire 1 mois après la naissance de son nourrisson .  Sa naissance eu lieu chez elle , caché de tout regard , elle avait trop honte de cette enfant née d'un cannibale , elle avait peur que son enfant ne soit pas un enfant quel aurait souhaiter . Elle se cacha pendant un mois , nourrit par les voisins du quartier , lui donnant un peu de leur reste , donnant le reste à leurs chiens . Mais la femme et son enfant arriva rapidement au japon , le premier mois passa rapidement et l'enfant fut emmener au japon . Un doux paysage très nouveau pour la femme , elle fut étonner des nouvelles cultures , des nouveaux décors , de cette nouvelle langue qui l’intriguait et qu'elle devait apprendre à partir de maintenant . Elle avait peur de ne pas s'habituer à cette langue étrange à ces yeux .Mais elle apprit vite , elle conserva son accent mais elle avait une bonne volonté qui faisait que cette langue remplaça l'autre .  Son enfant , lui , grandit dans se monde et elle lui apprit les mots de bases en japonnais et non dans sa vrais langue , elle ne voulait pas raté l'éducation de son enfant . Elle se logea dans un petit appartement prêter par l'un des amis de l'homme qui lui avait conseillé cette destination , mais elle savait qu'elle ne pourrait pas loger éternellement ici .Alors elle chercha un moyen de trouvé du travail , malgré qu'elle connaissait la langue japonaise sur le bout des doigts , les difficultés pour un travail était qu'elle n'a pas fait d'étude , elle était perdu et ne savait plus comment s'en sortir ici . Son pays lui manquait de plus en plus et elle regrettait d'avoir mit au monde cette enfant . Elle n'en voulait plus , mais d'un côté elle trouva trop cruelle de l'abandonné à son sort . Alors que faire dans cette situation ? Obéir à soit même et n'avoir aucune pitié envers son enfant ou alors le garder malgré les pensées non familiale nous animant ? L'homme est égoïste , et peut lâcher son instinct de protection pour son prochain pour assouvir ces souhaits . Et cette femme fit de même . Le jeune bébé était maintenant âgé de quelques mois mais pas vraiment 1 an , elle se rendit vers la personne gardant l'appartement et qui la logeais , cette personne avait une quarantaine d'année et vivait de petits jobs de droite à gauche , il n'avait pas une vie stable . Elle lui tendit son enfant , l'homme la dévisagea ne comprenant pas son geste , elle lui dit

<< Les hommes sont tous pitoyable , je le suis aussi , je ne comprend pas mon geste actuelle mais garder cette enfant . Malgré la vie sans sens que vous mener , vous serait apte à prendre soin de lui et à pouvoir le chouchouter comme aucun père le ferait . Vous n'avez jamais eu d'enfant je me trompe ? Vous en voulez ? Alors tenez . >>

Sur ces paroles elle lui donna et partie en courant . Elle se perdit et on n'entendit plus jamais parlé d'elle , vivait t'elle encore à ce jour ? Avait t'elle une cachette  secrète  ? Était t'elle dans la clandestinité ? Qui sait , mais le nourrisson se retrouva sans ses vrais parents , juste un pauvre inconnu rêvant d'un enfant . Au moins , le rêve de cet homme venait de ce réalisé .


✖ Chapitre 3 :  شیرینی که یک کودک نو پا- La douceur d'être un tout petit enfant ✖


~ https://www.youtube.com/watch?v=7J31-bOnH3g ~

Rashid vécus donc jusqu'à ces 3 ans avec cette homme  comme si il était son père de sang alors que tout sa était mensonge . Oui vous vous demandez comment cet homme pouvait gardé et nourrir ce garçon si jeune alors que lui même avait des problèmes financier et qu'il avait du mal pour mangé ? La réponse va se tendre à vous . L'homme avait de plus en plus de moyen , et la nourriture devait de jour en jour meilleur . Le petit demandait librement des sucreries maintenant , il n'y avait plus de problème pour lui en payer et son " père " avait même tout re décorer pour vous donné une idée de l'argent gagné comparer à avant . Mais est ce que cet homme ne se voilait pas la face en gagnant autant d'argent ? Est ce que tout cela n'était pas faux ? Un jour d'été , en juillet , par un doux soleil , le jeune garçon demanda un peu d'argent pour aller se rechercher un paquet de sucrerie  et son père lui donna cela sans aucune hésitation et alla avec lui sur le lieu l'accompagnant à la supérette . L'homme sentie des regards de partout , des gens bizarres rodaient dans le magasin , mais il ne pouvait pas partir sans avoir fait plaisir à son enfant . Il se rendit vers le rayon souhaiter et lui donna les bonbons habituellement prit mais soudainement un coup de feu résonna .  Le petit se retourna et vit du sang coulé sur le front de son père , comme une peinture diabolique qui n'aurait rien du faire ici mais elle continuait de s'étaler partout sur lui , et l'homme  tomba au sol comme une pauvre serpillière . L'enfant accourut près de lui en criant son prénom à multiple reprise , des larmes coulants sur ses douces joues , ses cris résonnaient dans le magasin . La caissière était perdu mais ne bougeaient pas en voyant une dizaine d'homme habiller de noir se diriger vers l'homme , un tapa dans son crane pour vérifié qu'il était bien mort , un autre prit le garçon par le bras et parlant à ses hommes . Oui cette homme faisait des trafics de choses non souhaiter dans son pays , et un jour il avait fuit de l'organisation volant une somme d'argent hallucinante , mais pour ne pas se faire repérer il les utilisa comme une personne normal . Mais sa bêtise de ne pas avoir fuit loin d'ici lui avait valus la mort . Le garçon était de plus en plus perdu , ne sachant pas qui était ces hommes il se fit entraîner dans une voiture sans un mot , juste ses larmes coulant en silence .  Il arriva dans un lieu à l’allure dégrader , où les gens parlaient toute langue , il ne comprenait pas vraiment pourquoi on l'emmenait ici mais il écouta l'homme qui était au volant qui lui disait qui lui disait qu'à partir de maintenant il serait ici et qu'à partir de ces six ans il devra travailler pour eux . Travailler pour un trafic ? Le jeune garçon ne comprenait pas ce que cela voulait dire ,  et tout ce qu'il voulait était rentré . Mais les années passaient et ses larmes sécha .  Oui il devait affronté le fait que ses six ans arrivaient de plus en plus rapidement . Il ne savait pas ce qu'il devrait faire mais à force de voir ses hommes s'activé autour de lui il comprenait mieux où il était arrivé . Pendant ces 3 ans de répit , il apprenait le persan , l'anglais et le japonnais .  Il avait une bonne mémoire des langues comme sa mère , et de plus les lieux étaient propice à un bonne apprentissage des langues ,tout le monde parlaient comme ils le souhaitent , enfin plutôt les acheteurs parlaient comme ils le voulaient mais il s'amusait à tout écouter et à enregistré quelques mots par ci par là  , et à amélioré les langues qu'il avait choisi d'apprendre .


✖ Chapitre 4 : از آنجا که هر کودک یک فرشته است. -Parce que chaque enfant est un ange . ✖


Rashid était maintenant âgé de six ans , il savait ce qu'il l'attendait . Comme tout enfant de ce lieu  , il avait apprit beaucoup de langue et avait apprit à lire bien à l'avance . Ce lieu de trafique avait besoin d'enfant avec une intelligence évoluer , mais a part en langue , Rashid n'avait pas eu d'éducation en maths ni en histoire ni rien d'autre , il avait donc un retard dans les autres matières . Les enfants n'étaient utilisé que pour l'échange , les hommes plus grands les posaient sur les lieux et les laissaient faire leurs missions . Rashid fut mit dans le secteur " Trafic d'arme " , les hommes dedans étaient très grands et les armes étaient impressionnantes . On l'envoya dans un arrondissement très peu connu , que la plupart des gens évitaient pour que la mission soit plus facile pour lui , mais l'arme valait quand même beaucoup . C'était un modèle interdit dans tout les pays évolué , même en Amérique où certaines armes étaient accepté , celle-ci n'y était pas . Les tires avec pouvaient être plus qu'impressionnant . La mission était donc sérieuse , il avancé dans le lieu rapidement allant vers l'acheteur , la voiture qui le transporterait au retour  était garé à cinq rues d'ici , dans un lieu plutôt calme . L'homme faisait au moins six tête de plus que lui , mais il ne se laissa point intimidé et lui expliqua les raisons du pourquoi il était ici .  L'homme comprit qu'il était ici pour l'arme et lui passa l'argent discrètement et le garçon lui donna l'arme qu'il cachait dans son dos , il avait mit des vêtements très épais pour la cacher et l'homme lui arracha des mains observant très rapidement l'objet . L'enfant couru vers la voiture une fois l'argent récolté , mais il entendit un rire lointain , avait t'il fait une faute ? Il avait pourtant tout fait comme on lui avait dire de faire . Il rentra dans la voiture et donna l'argent , mais l'homme se tourna vers lui et lui donna un coup , l'enfant tomba sur la chaussé dans une grande incompréhension et se releva et il entendit l'homme lui crier après . L'argent était faux , l'homme à qui l'arme avait été  vendu était dans un trafique de faux billet . Et dans ces lieux , ce sont les plus jeunes et les plus faibles qui payent la faute des plus forts et des plus vieux , il l'avait comprit . L'homme le laissa là , seul , sur la chaussé , perdu . Le pauvre garçon avait de moins en moins d'espoir , il avait tout perdu et il perdait tout à chaque fois : sa mère , sa faux père et maintenant le lieu qui l'avait accepté malgré la faute de son père . Il se sentait idiot , mais il se disait que cette homme l'avait abandonné ici pour ne pas qu'il se prenne la sentence des plus grands , la sentence que tout le monde craignaient . Il savait que ces fautes ne pouvait être réparer , il se retrouva donc dans ce quartier mal habité , où les gens n'étaient pas là pour s'aimer mais pour survivre . Il devait trouvé où dormir et où mangé , son visage était sombre , souillé par sa petite enfance , mais en passant dans une rue il vu une jeune femme près d'une camionnette blanche , elle avait de long cheveux noir corbeau , et un sourire d'ange . Était ce sa dernière chance de vivre normalement ? Était ce elle qui allait le sauvé de ce début de vie horrible ? Il fallait toujours croire en ce que le monde nous montrait , et il accourut vers la femme . Elle portait des habilles si propre , si beau , tellement qu'il en était étonner . La femme remarqua le jeune petit garçon et lui tendit la main avec une phrase qui le rassura , lui qui était sur ses gardes

<< Oh un ange ? Viens avec moi , pauvre petit ange , que je soigne tes ailes brisées >>



✖ Chapitre 5 :   کار سخت، تا قوی شوم- Travailler dur pour devenir fort ✖

L'enfant fut emmener dans un centre , cette femme y travaillait , un espèce d’orphelinat mais très pauvre . Malgré que l'endroit était pauvre , les enfants y étaient souvent souriant . Il ne se sentait pas à sa place dans se bonheur , alors il apprit à rester à l’écart en regardant les enfants joyeux , de sa propre volonté il s’excluait , parce qu'il ne savait pas comment parlé avec des gens de son âge , parce qu'il n'avait jamais parlé doucement et calmement autour de jouer , mais il en avait envie . Mais rien que de voir ce décor de bonheur , le cœur du jeune garçon de sept ans à présent se réchauffait doucement , il était simplement heureux à cette vue , il apprenait le bonheur de loin . Mais les adultes ici avaient bien  remarqué qu'il était en retard au niveau de son niveau en mathématique et aussi dans d'autre matières obligatoires pour bien évolué dans sa scolarité , mais que par contre son niveau en langue était étonnamment excellant , d'un  niveau presque choquant . La femme de la camionnette le prit en charge , elle avait dit que tant que cette enfant n'avait pas de famille elle s'occuperait de lui comme son enfant et lui apprendrait ce qu'il ne savait pas sur la vie , elle voulait l'aider . Rashid la voyait de plus en plus comme un espoir grandissant , comme une nouvelle mère mais aussi comme une amie avec qui il pourrait faire des choses différente qu'avec une mère , comme jouer à des jeux ou d'autres choses de ce genre . Il avait même réussir à rire une fois en sa compagnie , elle était sa flamme qui faisait battre sa joie doucement . Mais il faut toujours faire attention à ce que quelqu'un ne souffle pas sur la flamme  allumé . Une famille le recueillit , il ne voulait pas y aller , il voulait resté près de cette "mère" , où il avait définitivement trouvé sa place . Mais on ne fait pas toujours ce qu'on veut dans la vie et il fut obligé d'intégré cette famille . La famille avait de bon moyen , ce qui le changea de ces lieux de vie d'avant , il n'était pas habitué à avoir une chambre pour lui seul , à avoir des gens qui faisait tout pour qu'il l'aime . Il se sentait vite étouffer dans cette famille . Il avait beau rechercher l'amour d'une famille , là il trouvait cela de trop , il n'avait plus de liberté . Mais avant tout cette famille l'envoya à l'école :mais c'est quoi sa ? Oui c'était la question du jeune garçon , il avait déjà raté du temps sur sa scolarité et ne savait pas du tout comment tout sa fonctionné . Il ne leva jamais la main et se faisait souvent oublié dans le fond de la classe , il était un décor comme un autre , ni un bon élève , ni un mauvais élève , rien de spécial à dire sur lui , il était invisible , comme si il y avait un rideau au fond de la classe pour le caché dès qu'il était arrivé . Il n'avait que un ou deux amis , enfin de ce qui nommait amis , pour lui juste adresser la parole parfois était être ami . Mais cela lui convenait , il n'aimait pas attiré les regards . Mais ses résultats ne convenaient pas à ses parents , ils en voulaient beaucoup plus . Ils voulaient que cet enfant soit un génie , il l'avait prit pour son côté très bon en langue , rien de plus et il l'avait deviné . De l'amour faux , voilà c'était sa qu'ils lui donnaient , des illusions fausses . Il ne fit aucun effort et resta à son niveau , juste il s'améliorait là où il le souhaitait pour avoir au moins des notes tournant autour des 13 .  Il était une honte pour ses parents , un bon à rien qui n’optenait pas les notes qu'ils souhaitaient . Il ne supporta plus le caractère de ces parents , à toujours vouloir le meilleur de leur "fils" .  Il s'enfuit du logement , il leurs piqua neuf billets de 50 et alla vers l'ancien quartier défavoriser où il avait été abandonné par les trafiquants . Il ne pouvait pas rentré au centre sans qu'on lui impose une nouvelle famille . Il ne le souhaitait plus , tout ce qu'il voulait c'était être libre et regardé le bonheur des autres . Il était désoler pour cette femme si gentille avec lui , il aurait bien voulu faire plus connaissance avec elle et qu'elle soit réellement sa mère .


✖ Chapitre 6 : فرار به پایان- l'évasion à une fin ✖


Le jeune passa des années et des années dans ce lieu défavorisé , à vivre auprès de personnes non fréquentable . Il utilisa beaucoup sa langue natale là-bas mais aussi celle de ses origines . Les maths et l'histoire était un lointain souvenir , il n'en faisait plus .  Il était lui-même devenu trafiquant et était même passer dealer . Mais il fallait qu'il se sorte de là , il le savait . Il ne connaissait plus vraiment la vie "civilisé " avec des gens normaux , non il connaissait la violence et la drogue depuis toute son évasion . Mais à partir de ces 18 ans , il voulu reprendre sérieusement les études . Oui il était perdu , complètement , il avait passé des années sans études à ne rien faire et son cerveau n'avait enregistré que la violence mais a partir de maintenant il voulait connaitre un jour meilleur . Pourquoi ? Parce que il voulait devenir quelqu'un de bien . Oui , a force d'observer ce bonheur , il voulait l’acquérir . Et il a décider que ce jour devait être aujourd'hui .




...
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Parce que la vie nous mène vers certain endroit [terminé ] Dim 18 Mai - 15:28
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Parce que la vie nous mène vers certain endroit [terminé ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Notre pire ennemi ne nous quitte jamais, car c'est nous mêmes (With Rebecca)
» Parce que ta vie nous intéresse
» [Mission] Parce que ce que nous voulons ne peut être partager
» . Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène .
» [RPFB] Là où nous mène Grand-Vent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Reverse School :: Archives Du Forum :: Les Cendres de Vos RPs-
Sauter vers: