You're so close to me that you nearly died.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Archives Du Forum :: Les Cendres de Vos RPs
MessageSujet: You're so close to me that you nearly died. Sam 26 Avr - 19:46



Daniil Vasiliy Stark  
”Cri à l'aide, je ne te laisserais pas partir.”



NOM : Stark
PRÉNOM : Daniil Vasiliy
SURNOM : Dan
ÂGE : 22ans
TAILLE : 1m83
POIDS : 80kg
GROUPE : Hey ! I'm Workin' Here
DATE DE NAISSANCE : 9 Novembre
LIEU DE NAISSANCE : Moscou
ORIENTATION SEXUELLE : Jm'enfile des Lampes.
PRÉFÉRENCE RP/RPCB : RPCB, mais jvais me contenter des RPs.
AVATAR : Vincent Nightray de Pandora Heart.




So Beautiful You Are

Un corps fin. Souple. En longueur. De longs cheveux blonds entretenus. Un visage affichant toujours un air malicieux. Un œil gauche d’un jaune doux et un œil droit rouge sanglant. De fines lèvres d’une couleur tendre. Une peau douce, lisse, câline. Des mains de pianistes. Dan aime prendre soin de lui et cela se voit de loin. On ne peut le confondre avec une fille, mais on peut clairement se poser des questions sur le pourquoi il s’entretien ainsi. Légèrement sportif, il aime particulièrement la course et la capture qui s’en suit. Quoi que la plupart du temps il laisse de l’avance aux élèves qu’il veut découper, après tout ils reviennent toujours le voir. Il aime également se balader en blouse blanche ayant depuis le lycée un fantasme inavouable pour faire l’amour avec un infirmier. Maintenant qu’il en est un, pourquoi donc ne pas déambuler dans ce superbe corps pour faire fantasmer les jeunes ? Bien entendu, le problème « d’où viennent ses ciseaux ?! » reste entièrement un mystère que nul ne pourras jamais élucider ! Car même nu, il en a toujours sur lui.

Like An Angel

Dominant. Sadique. Sanglant. Violent. Si Dan avait été un élève, il aurait eu totalement sa place chez les Beat Him to Death. Cependant, il sait se contrôler d’une certaine manière. D’une nature manipulatrice, mesquine, il peut être très sympathique auprès des autres, ne montrant sa vraie nature qu’à très peu de personne. Son Cobaye, Kei Stark, est celui qui en fait le plus les frais, cependant si quelqu’un réussit à se frayer un chemin dans le cœur de cet homme il doit s’attendre à tout. La seule chose dont il a horreur c’est les purs soumis faiblard, ceux qui geignent sans cesse.
Il aime aussi créer la dépendance chez les autres, ne les satisfaisant qu’à moitié
Dan aime être soumis par la force. Ayant vécu dans un milieu plutôt ambigüe remplit d’adepte du sm complété avec un passé assez sombre, il a du mal à faire la différence entre une partie de jambe en l’air pour le plaisir et celui par amour. Du moment que c’est brutal, excitant, qu’il puisse profiter du corps ou qu’on le plaque sur une table pour le violenter, il ne dira jamais non. Même si sa vie tourne plutôt autour de ses ciseaux, il peut bien les oublier de temps en temps.  



Once Upon A Time

• Un jour de neige froide, l'un des jours les plus froids qu'est connu la Russie, Daniil Vasiliy est né. Issu d'une mère payée à tenir compagnie à de riches russes et d'un père totalement inconnu à cette dernière, il grandit, sans qu'un être ne lui accorde de l'importance ou de l'amour, pendant huit ans au sein d'une quelconque nourrice en voyant que très rarement sa mère. La dernière fois qu'il la vit c'était lors d'un jeu sm particulièrement sanglant, l'enfant avait dû accompagner sa mère car le client voulait le voir pour une quelconque raison. Les cris de sa génitrice et le sang qui gouttait au sol le fascina, bien plus lorsque l'homme attrapa une paire de ciseau afin de lacérer superficiellement le dos de la femme. Pourtant, lorsque le gros homme se tourna vers lui, la paire de ciseau ensanglantée, Daniil eut une déconnexion partielle, seulement le temps de penser "c'est à mon tour, c'est moi qui vais hurler comme ça et en redemander."

• Il ne se souvient plus vraiment comment il s'était perdu dans les rues enneigées, les ciseaux dans les mains et le corps couvert de bleu. Tout ce qu'il savait c'est qu'il avait sauvé le peu qu'il avait à sauvé. L'enfant erra dans les rues, se rendant compte qu'il ne pouvait pas revenir sur ses pas et encore moins retrouver le chemin vers sa maison. Le froid lui glaçait les os, ses dents s'entrechoquaient et les larmes glaçaient sans même quitter ses joues. La Russie ne pardonnait pas les vagabonds sans chemin et il finit par se recroquevillé dans un carton, serrant ses maigres vêtements contre son corps avec l'espoir fou que sa marraine la fée viendrais le chercher. Sauf qu'il n'avait jamais entendu parler d'une marraine la fée, d'un dieu ou d'une personne à appeler à l'aide dans ce genre de cas. Alors il confia ses souhaits au néant sombre de la nuit.

• Le réveille fut difficile, surtout lorsque quelqu'un essaie de vous enlever votre paire de ciseau que vous tenez comme si c'était votre vie. Le premier coup se planta dans la main salvatrice, le deuxième perfora le matelas. Le cri d'un enragé qui franchit les lèvres rosées d'un enfant. Les lames mortelles qui tranchent le coussin blanc, les poings si frêles frappant les barres de métal du lit. Une folie naissante qui se calma rapidement, comme un prédateur à l'affût qui savait qu'il n'obtiendrait rien de bon en se déchainant tout de suite. Daniil fut soigné, on le rassura, le consola, lui promit la lune. Puis on le vendit. Il connut alors le faux père rentrant dans la chambre le soir, les pleurs, la terreur du recommencement, l’attitude de poupée brisée qu’il avait adoptée assez rapidement, puis la rage, la colère grandissante qui lui étreignait la gorge et le faisait rire dans sa chambre lorsqu’il était seul. La lueur dans son regard faisait bien plus peur que n’importe quel geste qu’il aurait pu avoir et son maître actuel le revendit. De Russie il passa à Corée du Nord, s’amusant à passer sa rage sur son esprit, se mettant à délirer froidement. De Corée du Nord il passa en camp de redressement pendant un an avant d’atterrir dans un orphelinat du Japon  où il rencontra Kei, un jeune garçon  de quelques années plus jeune que lui, mais la même folie brillant dans son regard. Il se promit de s'occuper de cet être.

• Malgré son attirance certaine pour ce garçon qui ressemblait à un chat sauvage et son envie de le posséder du haut de ses treize ans, il s’enfuit de l’orphelinat. Ne supportant plus ces règles absurdes et ces adultes se glissant dans le lit des plus jeunes. Il avait planté un de ses ciseaux dans un de ceux qui avait tenté d’abuser de Kei, c’était son Kei. Son sien à lui ! Jamais il ne le partagera ! Plutôt crever tous ceux qui le toucheraient ! Ses pas le menèrent au dernier lieu où il aurait désiré atterrir, pourtant il y resta longtemps, ruminant sa folie et sa guérison entre deux voix rauques de plaisir. Une maison d’hôte, ou plus exactement la maison close cachée derrière des jeunes hommes tous sourires qui tenaient compagnies. C’est ici qu’il apprit à se jouer des autres comme un serpent et à montrer qu’il pouvait être tout aussi sanglant que doux, s’amusant sauvagement à faire plaisir aux femmes et aux hommes qui le suppliaient de souffrir. Il pris un certain amusement à jouer au sado-masochiste malgré le fait qu’il ne supporte plus le fait que quelqu’un le touche.

• Il attira le patron. Un certain Stark qui l’adopta et lui paya des études. En médecine d’après les caprices de l’enfant. En échange de ces années à passer en classe, il partageait autant d’heure dans le lit de son « père », ronronnant souvent comme un enfant, mais serrant les dents à chaque contact. Les études étaient une chose dont il avait horreur, cependant ça le tenait éloigné de son « père ». Sa tête était remplie de chiffres, de lignes et de mots. Pourtant, la science le fascinait. La dissection essentiellement où il découpait avec ravissement la chair des animaux. Par curiosité il essaya hors contexte scolaire, attrapant animaux errants comme les chats ou les chiens, se cachant au fond du jardin dans sa cabane à lui. Certes il était grand pour ce genre de choses, mais il n'y avait pas meilleure cachette pour faire couler le sang. Des ciseaux aiguisés étaient toujours ce dont il se servait, cet outil était bien pratique. On en trouvait de partout et personne ne semblait les voir comme une arme. Alors il s'amusait, faisant grimper ses notes et s'octroyant la récompense de tuer les animaux.

• Un beau matin, alors qu'il avait obtenu son diplôme et allait faire infirmier dans une quelconque école publique, son père aussi innocent qu'une nouvelle rosée un matin de printemps, lui offrit un chat. Le poil aussi doré que le blé, des yeux ambré qui selon l'angle de lumière paraissait aussi rougeoyant que des braises et la frimousse à croquer. Une lueur de folie pure éclata dans le regard quand il reconnut à travers lui la frimousse de Kei et sa promesse à son encontre. Un sourire étira ses lèvres et son regard se posa sur l’homme qu’il avait sut dominer au fil de années. Désormais il n’en aurait plus besoin. Avait-il une seule fois eu l'idée de disséquer un humain ? Kei serait le cobaye parfait. Direction japon.

• L'adoption de l'enfant fut assez facile, et Daniil eut un sourire malsain, il avait récupéré Kei dans le meilleur état d'esprit possible. Il savait contenir sa propre folie douce et se retenir de découper toutes choses qui bougeait, mais Kei... Kei était parfait. Grâce à son adoption et son diplôme, il découvrit un poste dans une académie où peu de personne voulait aller travailler et se dis que pour les disparitions, ce serait nettement plus facile. [/color]



...
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: You're so close to me that you nearly died. Jeu 4 Sep - 19:33
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
You're so close to me that you nearly died.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Mÿ <3 __ Atelier [ - CLOSE - ]
» Attaque Close combat
» Close to the Edge ou le nouveau Floral Fascination
» Bug de close combat
» Un parisien et un cannois rentrent dans une maison close...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Reverse School :: Archives Du Forum :: Les Cendres de Vos RPs-
Sauter vers: